J+50/Actualités/PACHA, amour et sac à dos/23 juillet/Santa Catalina/Derrière la clôture/Dolores et Manuela…

P1040553J+50/PACHA, amour et sac à dos, Arequipa, Santa Catalina de Siena ; Dolores et Manuela, billet de non-retour…

En 1995, après plus de cinq siècles de sommeil la jeune Juanita, retrouvée momifiée dans le volcan Ampato, retrouvait la lumière… Une jeune fille incas de 14 ans sacrifiée pour que tombe la pluie.

J+50/PACHA, amour et sac à dos, Arequipa, Santa Catalina de Siena, Dolores et Manuela sacrifiées sur l’autel de la foi…
P1030939
En jouant dans le patio de la maison familiale (aujourd’hui restaurant Chicha), Dolores et Manuela, toutes d’eux petites filles, ne se doutaient pas que leur premier et dernier voyage se résumerait à traverser leur rue, quand, en l’an 1579, 40 ans après l’élévation de la ville d’Arequipa, nommée « la Rome du Pérou »,
P1040564
le monastère Santa Catalina s’élevait à son tour pour devenir, avec ses hauts murs de pierres, une ville dans la ville.
P1040553
Dessin en vue cavalière du monastère Santa Catalina dédié à Sainte Catherine de Sienne.
P1040118
Derrière la clôture double, Dolores ou Manuela iront aux nouvelles du monde extérieur qu’elles imaginent faute de ne pouvoir plus le côtoyer.
P1040194
Dolores et Manuela déambuleront chaque jour sous les lourdes arcades et les piliers puissants du cloître majeur,
P1040183
jouxtant l’église Santa Catalina (vue du mirador).
P1040153
Au sortir de l’office de none, à l’heure où le soleil a déjà débuté son déclin,
P1040169
Dolores et Manuela réciteront toujours les prières, leurs petits pas discrets glissant sur les pavés cirés ; le ciel voûté dessiné de corbeilles de fleurs et de fruits,
 P1040218d’un hibou éclairé,P1040215

d’un héron élégant, protègera leur ascension de marches aux pierres déjà élimées,

P1040463

vers une vision de liberté, que les murs les plus hauts, faits de sillar volcanique, ne pouvaient enserrer.

 

P1040276P1040531

Ensuite, dans un brin d’insouciance restant d’une jeunesse brimée, elles iront par les rues presque en liberté,

De Cordoba
P1040486
à Sevilla,
P1040509
en longeant Granada,
P1040416
et aussi Toledo, Dolores et Manuela voyageront et rêveront du pays andalous dont elles sont sans pourtant le connaître,
P1040539sans oublier jamais de saluer le lointain « Chachani ».P1040367

Dolores et Manuela se poseront ensuite à la « Lavanderia » pour prendre dans leurs doigts une eau fraîche qu’elles porteront à leur nuque en riant.

P1040542

Devant la porte de Dolores, les deux amies se diront : « à vêpres » pour la fin du jour.

 

P1040477

Le salon, éclairé d’une lumière traversant les barreaux,

P1040489

accueillera Dolores dans l’intimité de ses objets aimés.

P1040336Manuela pénétrera alors dans le petit patio aux murs bleu indigo,P1040547

logo fond noir petit Brigitte Crespo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s