J+24/Actualités/PACHA, amour et sac à dos/27 juin/Sucre/Fondation Asur/Alma indigena plasmada en el diseno/De l’âme de l’Art indigène à la Modernité…

P1020102

J+24 PACHA, amour et sac à dos et l’art indigène à travers le tissage l’approche des hommes et des femmes de langue Quechua ; le tissage, un art indigène élaboré qui invite à une plongée dans l’âme et la Modernité… Photo : Gens de la région de Tarabuco (Département de Oruro en Bolivie), vêtus de leurs habits traditionnels.

J+24 PACHA, amour et sac à dos à Sucre à la Fondation Asur, calle Itirricha à Sucre.

P1020100

La fondation Asur qui fait une investigation anthropologique s’est donné pour mission la préservation de l’expression andine à travers les tissus de l’art indigène, la production et la commercialisation de ces derniers pour aider au développement économique de cantons et provinces « del Surandino » en Bolivie.

P1020101

Quelques noms « del Surandino » pour des accords particuliers, des musiques propres à chaque sol :  Quilaquila ; Marawa y Potolo ; Provincia Oropeza. Los campesinos de communidades del sector Trabaco (Canton Icla) ; Provincia Zudarez ; Départamenta de Chuquisica.

Quelques photos du Musée textile de l’art indigène de Sucre :

P1020097

P1020093

P1020095

P1020094

Vase a chicha -boisson à base de maïs fermenté-, décor en bandes, motifs géométriques, hommes et animaux.

Vaste programme de la fondation Asur que nous allons tenter de vous présenter dans un but d’approche et d’essai de compréhension de l’univers cosmique, de l’univers occulte, mais aussi de la Pachamama, la terre-mère, ce monde de dessus des hommes et des femmes qui trouvaient et trouvent encore leur inspiration dans le ciel, les étoiles, la terre, la vie de chaque jour, la fête ; mais un art indigène également fortement imprégné de la nouvelle fois catholique.

P1020104Photo : Teinture de la laine, région Jalq’a (Arte indigena, los textiles Jalq’a y tarabuco del centro sur de Bolivia.)

Divers cantons « del Surandino » de langue Quechua, pour divers groupes sociaux et culturels qui gardent jalousement leurs traditions de tissage et de dessins spécifiques, habitants des municipalités les plus pauvres en Bolivie.

Diverses cultures pour des tissages et des créations de tissus colorés aux dessins que l’on pourrait qualifier de « naïfs », mais réfléchis et inspirés, élaborés ; un art ancestral qui se transmet aujourd’hui encore à une jeunesse encouragée mais aussi désireuse de conservation et de transmission de son patrimoine.

P1020112

Une experte en tissage enseigne à une jeune apprentie. Région Jalq’a (Arte indigena, los textiles Jalq’a y tarabuco del centro sur de Bolivia.) 

P1020099

Métier à tisser du Musée Arte Indigena. Sur le métier un ouvrage Tinquipaya (technique et explications plus loin.)

Motifs divers, identités propres, cultures et traditions, expression du ciel et de la terre.

Tinquipaya, c’est l’invention de différents dessins qui participent de la tradition, de la nature observée, des oiseaux et fleurs qu’ils vivent et partagent  au quotidien jusqu’à s’en vêtir. Un langage plastique, un espace imaginaire, une plongée dans l’inconscient comme le permet l’art moderne et contemporain ; une plongée dans l’âme, une méditation vers l’univers-lumière dans une obscurité où aucun rayon de soleil ne pénètre. Une ambiguïté omniprésente dans le motif pour un fond unicolore rouge qui joue avec un dessin élaboré et précieux, chargé, étouffant ; à nouveau le chemin, celui de la vie dans un labyrinthe, un maestrum où règne l’ordre, où l’homme effrayé se doit de se perdre seul pour se retrouver, toujours accompagné et guidé, protégé de ses animaux totems comme le condor qui lui prête ses yeux en berger de son être.

P1020096Chevaux, taureaux, oiseaux à quatre pattes et dentés et griffes sur la tête, traités ainsi de manière plastique mais surtout irréelles, corps étirés et élargis, attributs d’un plan paranormal, Musée Arte Indigena.

Autre exemple de technique et tissus :

Pallay, dessins en bandes, figures simples par superposition de fils de différentes couleurs; La nature du monde, une invitation à la nature céleste où à l’intérieur de ronds des yeux nous observent où nous guident peut-être? ; des danses de carnaval ; des directions à suivre dans des angles et des lignes, chemins initiatiques droits ou en zigzags comme ci-dessous.

P1020111Pallay : Puka aqsu, (détail), 100 pals de fils, dessin d’un taureau enlacets, fête et danseurs, filage et tissage de femmes, mariage avec palefrenier et garçon d’honneur, le marié devant une maison pour les amis, le champ avec boeufs, condors et singes, (Disenos en Aqsus, Tarabuco-Yampara.)

P1020124Unay Pallay -miniatures-, petits chevaux attachés, détail, (Disenos en Aqsus, Tarabuco-Yampara.)

Pallay Aqsu, étoiles à 8 branches pour l’infini comme dans les textiles précolombiens ; mais aussi le monde de dessus, la terre, le sol.

P1020123Pallay Aqsu, scène rituelle pour faire tomber la pluie avec hommes et femmes aux seaux d’eau qui montent en haut de la montagne où se trouve une croix ; au-dessous une femme qui cuisine ; au-dessous encore une scène des champs avec animaux. Un rayon de soleil, lumière céleste, traverse la composition, détail, (Disenos en Aqsus, Tarabuco-Yampara.)

P1020121Pallay Aqsu actuel, création de Catalina Cayo,  (Disenos en Aqsus, Tarabuco-Yampara.)

P1020117Chawpi Pallay, Luto Aqsu, 11 bandes de pallay, 120 pals de fils, dessins de lamas, poules ; coupe du bois ; dans une maison destinée au malaxage de la chicha, on prépare la laine, on cuisine, on fait le pain ; le marié et la mariée sortent de l’église et invitent à danser ; le condor et le renard parlent. Coupe du bois, renard, lama, poules et personnes qui dansent, perdreaux, (Disenos en Aqsus, Tarabuco-Yampara.)

Janaq pacha luria, la gloire du ciel et des couleurs à profusion pour de subtiles combinaisons. Création du ciel ; création de l’ordre dans l’espace structuré et cadré, séparé ; animaux ; le travail ;  des aspects offensifs et défensifs (constructions) pour l’homme.

P1020122

Pallay Aqsu actuel, création de Juana Quispe,  (Disenos en Aqsus, Tarabuco-Yampara.)

P1020119

Chawpi Pallay, Puka aqsu, 27 bandes représentant des animaux, chevaux (centre), taureau avec une personne, un condor, chevaux pour le battage, femmes tissant ; condor ; fête de Ayarichi (période sèche), femmes avec chèvres ; chinchira (deux poteaux avec traverses) pour colorer les attelages des taureaux…, (Disenos en Aqsus, Tarabuco-Yampara.)

P1020120Pallay Puka Aqsu, bordure Awakipa, technique d’une bande étroite tissée pour éviter l’usure de la bague (pour maintenir) de l’aqsu.

P1020109

Fileur et tisseuse dans la cour de leur maison.

J+12 PACHA, amour et sac à dos

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/pacha-amour-et-sac-a-dos

logo fond noir petit Brigitte Crespo

———————————————————————————————————————————-

Arte indigena, los textiles jalq’a y tarabuco del centro sur de Bolivia, Asur, Sucre-Bolivia

Disenos en aqsus, Tarabuco-Yampara, Veronica Cereceda, Santiago Porcel Gira, roman Quispe F, Brigida Coronado A.

 

 

 

 

Une réflexion sur “J+24/Actualités/PACHA, amour et sac à dos/27 juin/Sucre/Fondation Asur/Alma indigena plasmada en el diseno/De l’âme de l’Art indigène à la Modernité…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s