J-43 Calle Jaen, La Paz

calle jaen

Publié le 21 avril 2017

J-43 au compteur… Avant-goût du voyage

en Amérique Latine du 3 juin 2017.

Embarquement immédiat pour La Paz en Bolivie :

Calle Jaen, La Paz

DSCN0801

S’il y a une rue que l’on doit rencontrer à La Paz,

c’est bien la calle Jaen :

Calle Jaen, passé et présent s’y côtoient sans se gêner

Calle Jaen, l’Histoire retentit des pas de Pedro Murillo

Calle Jaen, a gagné son Indépendance, sa Liberté

Calle Jaen, ne reste que le parfum des êtres et des choses.

Calle Jaen, son Enfant fait visiter sa maison-musée

Calle Jaen, pleure en silence l’Enfant de la Liberté

Calle Jaen,  invite à un moment de sérénité

Calle Jaen, ne reste que le parfum des êtres et des choses.

Calle Jaen, arrête sa course pour reprendre son souffle

Calle Jaen, émotions des galets qui accueillent les pas

Calle Jaen, ne marche pas au pas cadencé

Calle Jaen, ne reste que le parfum des êtres et des choses.

Calle Jaen, pause bien appréciée

Calle Jaen, respiration, mouvements mesurés

Calle Jaen, temps suspendu dans la ville affairée

Calle Jaen, ne reste que le parfum des êtres et des choses.

Calle Jaen, c’est une calade d’un village de France

Calle Jaen, survivance d’authenticité

Calle Jaen, échappements n’y trouvent pas d’accès

Calle Jaen, ne reste que le parfum des êtres et des choses.

Calle Jaen, Histoire en musique théâtre de Charango

Calle Jaen, mer perdue dans une guerre « Pacifique »

Calle Jaen, une trêve bien méritée

Calle Jaen, ne reste que le parfum des êtres et des choses.

Inscription :

DSCN0803

La calle Jaen Intacta a lo largo de los tiempos (La rue Jaen, intacte au fil du temps) se desliza esta calle

(Cette rue glisse) con la hermosura de las sombras y repite el eco de los pasos. (Avec la beauté des

ombres et répète les échos des pas.) La calle Jaen, con sus casas venerables y con las piedras

de sa calzada y a gastadas por el tiempo, (La rue Jaen, avec ses maisons et ses pierres séculaires de ses allées usées par le temps,) presencio una vezel transito de Pedro Domingo Murillo, el procer de la independencia Americana. (a été témoin du passage de Pedro Murillo, le père fondateur de l’indépendance américaine.)

 

logo fond noir petit (1) Brigitte Crespo

 

Une réflexion sur “J-43 Calle Jaen, La Paz”

  1. Les galets noir représente la chacana qui symbolise par palier du haut vers le bat sur 4 faces l air l eau le feu est la terre ci je ne me trompe pas c un des symbole les plus anciens d Amérique latine

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s